Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 01 décembre 2021

Détail de la journée

A l'Assemblée Nationale et en circonscription

9h Interview pour Slate
9h30 Commission des Affaires Economiques
10h40 Visite de l'Assemblée nationale par des élèves de 3eme du Collège Croix de Metz
14h Réunion du groupe d'études Chrétiens d'Orient 
14h30 Visite conjointe avec M. Le Sous-Préfet des entreprises à but d'emploi 
De Laine en Rêve - Allain
La Fabrique - Bulligny
Représentée par sa collaboratrice, Mathilde Fauvé
15h Echange avec l'ONG Les Amis de la Terre
16h30 Commission Mixte Paritaire sur la proposition de loi sur le foncier agricole
17h30 Audition sur le devoir de vigilance du cabinet du Secretaire d'Etat chargé des Affaires européennes
18h30 - 0h  Séance publique
 






 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 Toul
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Lettre 9

Feuilletez la Lettre n°9 sur Calaméo :
 
LETTRE N°9
 

 

Edito

La dignité du travail

Qui se souvient de Martin Nadaud ? Cet ouvrier de la Creuse, élu député en 1890, est pourtant à l'origine d'une révolution du monde du travail. A la fin du 19ème siècle celui-ci est peuplé des mines et des forges de l'industrie naissante. Les « journaliers » sont alors les premières victimes sans droit de nombreux accidents du travail jusqu'alors imputés à la maladresse ou la fatalité. A l'issue d'un combat politique de près d'une décennie, une loi est votée le 9 avril 1898 et avec d'autres initiatives en Europe, elle institue le principe de responsabilité de l'employeur.
Les premières caisses d'accident du travail sont créées pour indemniser les victimes et éviter la faillite de l'entreprise lorsque celle-ci doit assurer la réparation d'un drame. S'engage alors une révolution technologique pour prévenir les risques d'accident et par là même assurer l'équilibre de ces mutuelles patronales. Au fi nal, les innovations suscitées par cette loi en feront un facteur de rebond économique au début du 20ème siècle.
Martin Nadaud a initié sur le fondement de la dignité humaine, une loi, un nouveau contrat de droit et devoir, qui a généré une société plus juste et plus prospère. C'est ce combat qu'avec d'autres, je poursuis en votre nom aujourd'hui à l'échelle de l'économie-monde. La loi française sur le devoir de vigilance des multinationales dont j'ai été rapporteur en 2017 ne cesse de faire école. Désormais les multinationales peuvent répondre devant la Justice de l'absence de prévention des risques humains et écologiques dans leurs fi liales et chez leurs sous-traitants.
Cette loi permet par exemple dès aujourd'hui de lutter contre le travail des enfants, combat pour lequel la France entend devenir un pays pionnier. C'est ce qu'affi rme un des 12 amendements que j'ai fait adopter dans la loi de solidarité internationale votée cette année. L'esclavage au bout du monde, le chômage et les travailleurs pauvres ici, ont une même cause : le grand dérèglement du partage de la valeur.
Notre loi « pa sse muraille » inspire aujourd'hui de nombreux pays et un projet de directive européenne qui doit être inscrit à l'agenda de la Présidence française de l'Union en 2022.
Elle peut elle aussi contribuer à un processus vertueux de transformation vers une mondialisation et une économie plus responsable à l'heure où la pandémie nous révèle que tout est lié. Face au dérèglement climatique et sur une planète aux ressources limitées, la fraternité est notre seule « assurance-vie ».
 Tenir et espérer donc. Ainsi va le combat politique que nous menons « côte à côte » et sur le terrain avec Martine Huot-Marchand et dont rend compte cette 9ème lettre aux citoyens de la 5ème circonscription.
Un immense merci pour la richesse des 180 rencontres citoyennes partagées dans nos villes et villages à mi-mandat et rendez-vous cet automne à Thiaucourt, Liverdun, Toul, Colombey les Belles, Neuves-Maisons et Vézelise.

Votre député,
Dominique POTIER

 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©