Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 01 décembre 2021

Détail de la journée

A l'Assemblée Nationale et en circonscription

9h Interview pour Slate
9h30 Commission des Affaires Economiques
10h40 Visite de l'Assemblée nationale par des élèves de 3eme du Collège Croix de Metz
14h Réunion du groupe d'études Chrétiens d'Orient 
14h30 Visite conjointe avec M. Le Sous-Préfet des entreprises à but d'emploi 
De Laine en Rêve - Allain
La Fabrique - Bulligny
Représentée par sa collaboratrice, Mathilde Fauvé
15h Echange avec l'ONG Les Amis de la Terre
16h30 Commission Mixte Paritaire sur la proposition de loi sur le foncier agricole
17h30 Audition sur le devoir de vigilance du cabinet du Secretaire d'Etat chargé des Affaires européennes
18h30 - 0h  Séance publique
 






 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 Toul
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Jeudi 11 mars 2021

Vers un devoir de vigilance européen

Vers un devoir de vigilance européen
Le 27 mars 2017, en tant que rapporteur à l'Assemblée nationale, j'ai fait adopter la loi sur le devoir de vigilance des multinationales après un parcours du combattant entamé en 2012. Ce jour-là, la France a ouvert la voie à une nouvelle forme de régulation des chaînes d'approvisionnement de nos entreprises.

4 ans après, l'extension européenne de cette loi est déjà à portée de main. Hier soir, le Parlement européen a envoyé un message très fort à la Commission européenne. Je suis fier et heureux de voir que, en adoptant le rapport de Lara Wolters (S&D) à une large majorité, les députés européens plaident pour une directive inspirée de notre loi française et au moins aussi ambitieuse. Pour élaborer une première version de texte d'ici la fin du semestre, le commissaire Didier Reynders doit maintenant tirer tous les enseignements de cet élan politique et populaire contre le travail des enfants, l'esclavage moderne ou encore l'accaparement des terres.

L'itinéraire de cet instrument, ce radar à 360 degrés, rappelle que le courage des États membres reste le chemin le plus court pour faire avancer l'Union européenne. Je souhaite que la France, pionnière en 2017, fasse maintenant aboutir le processus législatif lors de sa présidence de l'Union européenne en 2022. C'est le sens de la proposition de résolution européenne sur laquelle je travaille actuellement en coopération avec une vingtaine de députés venant de tous les bancs de l'Assemblée nationale, qui sera déposée très prochainement.

Comme une vague qui grossit, un puissant désir de justice semble surgir sous l'écume des dérives du néolibéralisme. L'événement d'hier marque une étape historique dans l'émergence d'un nouveau modèle européen, héritier d'un humanisme qui sera une force dans la mondialisation. L'éthique ne peut plus être un fanion en haut du mât, elle doit être le gouvernail de nos entreprises.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©