Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle
Audrey Bardot, suppléante







 
Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter


Vidéo à la une


Agenda
lundi 26 septembre 2022

Détail de la journée

En circonscription

9h Copil de lancement de l'étude de l'impact de l'évolution du foncier agricole du Saintois
Haroué
12h15 Rencontre avec le commandant de la base aérienne Nancy-Ochey
Colombey-les-Belles
14h Assemblées Générales des outils du Pays Terres de Lorraine  
Allamps
14h30 Obsèques
17h Rencontre autour du projet local Territoire Zéro Chômeurs de Longue Durée et La Fabrique
Permanence parlementaire
17h Visioconférence sur la législation européenne concernant le devoir de vigilance 
Représenté par sa collaboratrice, Suzanne EVAIN
 
 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier en vous inscrivant à la newsletter

 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr



contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tel : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Samedi 09 avril 2022

Retour de Kiev

Retour de Kiev
À l‘invitation de l'Ambassade d'Ukraine, j'ai participé à une délégation de 30 parlementaires venus de 11 pays de l'Union, en parallèle de la visite de la Présidente de la Commission Ursula von der Leyen.

Échange et déclaration commune avec le Président du Parlement Rouslan Sefantchouk sur l'urgence pour notre sécurité commune d'armer la résistance et de cesser les importations d'énergie de Russie pour stopper la terreur. Émotion lors de la visite d'Irpin qui, par le combat héroïque de la défense terrroriale, a été un verrou sur la route de Kiev.
 
Même désolation à Boutcha au milieu des ruines des bombardements de quartiers résidentiels, puis recueillement sur le lieu d'inhumation de près de 300 victimes civiles. Les corps sont progressivement exhumés pour être identifiés dans le cadre d'une enquête internationale sur ce crime de guerre.
 
Trois leçons au retour de Kiev :

- Ce qui se joue en Ukraine n'est pas seulement un conflit de frontière géographique et d'identité historique mais deux visions du monde. Face au totalitarisme des nouveaux empires, l'Europe doit plus que jamais incarner un projet démocratique, la protection des droits humains et un multilatéralisme à la hauteur des enjeux planétaires : sécurité alimentaire, transition énergétique, lutte contre la pauvreté. Son réarmement ne doit pas seulement être militaire mais éthique.
 
- L'héroïsme de nos hôtes Ukrainiens nous oblige. La force décisive des sanctions est l'arrêt de toutes les coopérations financières et de l'importation d'énergie. Le coût économique et social doit être mutualisé sous peine de fragiliser certaines filières industrielles et nos concitoyens les moins favorisés. Le privilège commun de la paix passe ici par la fin de privilèges singulièrement indécents dans la traversée des crises.
 
- C'est le temps du combat mais dès maintenant, il faut penser une réconciliation pour casser l'addition des haines entre les peuples. Cela suppose une relecture critique par une société civile russe aujourd'hui baillonnée, le courage de part et d'autre d'établir la vérité mais aussi un cadre de coopération renouvellé entre l'UE et la Russie. Nous avons besoin d'un nouveau Schuman pour oser cette maison commune.
 
Enfin, à la frontière polonaise comme à Toul, Sion, Neuves-Maisons et 10 autres communes de notre circonscription, dire à nouveau la fierté de notre capacité à organiser l'hospitalité des réfugiés.
 
Note : la délégation française était composée de Raphaël Glucksman, Nathalie Loiseau, Pierre Person, Frédérique Petit et Mélanie Vogel.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©