Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle
Audrey Bardot, suppléante







 
Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter


Vidéo à la une


Agenda
Mercredi 17 avril

Détail de la journée

En circonscription
 

09h00-
10h00
Rendez-vous à la permanence parlementaire
Toul
10h00-
12h30
Réunion avec l'équipe parlementaire
Permanence parlementaire
15h00-
16h30
Visite de la friperie solidaire Ding Fring
Dommartin-lès-Toul
17h00-
18h30
Rendez-vous avec ENVIE Autonomie
Toul
18h30-
20h00
Rendez-vous à la permanence parlementaire
Toul
 
 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier en vous inscrivant à la newsletter

 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr



contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tel : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Vendredi 10 novembre

Rassemblement contre l'antisémitisme la haine et le racisme - Dimanche 12 novembre à Nancy

Rassemblement contre l'antisémitisme la haine et le racisme - Dimanche 12 novembre à Nancy
Nous sommes habités par un sentiment de désolation, un abîme de la violence, la peur que le monde ne se défasse. La barbarie du conflit au Proche-Orient fracture jusqu'au coeur de notre société. Elle n'occulte pas le bruit de la guerre aux frontières de l'Europe et le sentiment d'une longue dérive de l'Afrique Subsaharienne. 

Trois signes des temps nous alertent. Le premier est la défiance de ce qu'il est convenu d'appeler le "sud global" vis à vis de l'Europe qui paie ici le prix d'une diplomatie à géométrie variable en fonction de ses intérêts. Le second est le sentiment d'impuissance des institutions multilatérales à faire valoir le droit international face au terrorisme et au totalitarisme. Le troisième est cette terrible résurgence de l'antisémitisme, la montée de l'islamisme radical et d'une extrême droite, d'autant plus dangereuse qu'elle prend le masque de la respectabilité. 

À l'heure où chacun est sommé de choisir son camp, nous devons refuser ce piège mortel pour notre démocratie. Notre seul camp est celui qui unit la République à l'universalisme et à l'humanisme. Nous n'oublions pas que cet héritage politique fut réanimé après la Shoah par les héros de la Résistance. Il est notre futur. 

Une République
des droits et devoirs pour tous. L'autorité publique qui fait respecter la Loi, fait de la violence un interdit et se porte garante de notre sécurité. La justice sociale qui combat l'humiliation de la pauvreté. Une identité nationale qui rassemble les Français autour d'un même idéal : Liberté - Egalité - Fraternité ! 
Un universalisme fondé sur notre destinée commune et que traduit la Déclaration des droits de l'homme de 1948. Une boussole éthique qui affirme l'égale dignité de tous les êtres humains, le droit des peuples à la souveraineté et fixe des frontières aux États. Une coopération multilatérale, pour ensemble, faire face au périls écologiques et garantir la paix. 
Un humanisme enfin, qui non seulement éclaire notre République et le monde, mais suscite en chacun de nous la force de l'engagement. Celui, par exemple, d'assumer le coût de la fin de nos compromissions avec des régimes totalitaires ou complices du terrorisme. Celui du mouvement des femmes palestiniennes et israéliennes qui refusent l'escalade et appelle à la paix (lien vers leur site ici). Celui de ceux qui se lèveront dimanche contre la haine. 

"Une minute d'ombre ne nous rend pas aveugle" nous dit le poète chilien Pablo Neruda. Je veux, malgré le bruit et la fureur, regarder avec confiance, l'immense majorité de nos concitoyens qui refusent le retour de la bête immonde et attendent une parole politique à la hauteur de leur espérance.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©