Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
vendredi 27 novembre 2020

Détail de la journée

En circonscription

9h00 Echange avec M. Jean-Marc VAUTHIER de l'Agence de l'eau Rhin-Meuse
Téléphone
9h00 Conférence nationale des URPS Pharmaciens libéraux : Rencontres oncologiques des professionnels de santé de ville
Visioconférence : Martine HUOT-MARCHAND
10h00 Pays Terres de Lorraine :Réunion de lancement du projet “Défis pour la Sauvegarde et le Partage des Excédents Alimentaires générés dans les restaurants collectifs
Toul
11h00 Concertation locale situation épidémique avec la Préfecture
Visioconférence représenté par Mélanie Thomas
15h00 Réunion sur le projet InSERRE avec la Sous-Préfecture
Visioconférence
16h00 Interview croisée pour Up for Humanness


A l'Assemblée Nationale

 








 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Mardi 17 novembre 2020

Pour un vrai continuum de sécurité

Pour un vrai continuum de sécurité
Les faits qui se sont déroulés samedi soir dans le quartier de la Ville Haute de Toul et notamment l'agression des forces de l'ordre sont inacceptables. Remettre en cause l'autorité publique et la qualité de vie de nos concitoyens, c'est tout simplement fragiliser notre démocratie. Je tiens à exprimer ici tout mon soutien aux personnels du Commissariat, de Toul Habitat et aux élus de la ville.

Avec les élus du Toulois, nous avons alerté une nouvelle fois le Ministre de l'Intérieur avec qui nous aurons l'occasion d'échanger prochainement pour obtenir des réponses effectives au sein de notre commissariat.

Le trafic de stupéfiants dans nos villes et villages - ici comme ailleurs - est une des grandes plaies contemporaines. Le combattre sans répit, c'est sauver des vies mais aussi l'esprit même de la République : tout recul de la loi et de la puissance publique laisserait le champ libre à la violence sous toutes ses formes.

À l'heure où la proposition de loi "Sécurité globale" est en discussion à l'Assemblée, nous plaidons pour le renforcement des ressources humaines, garant de la sérénité à laquelle nous aspirons et de la protection de tous les agents, sans porter atteinte à nos libertés fondamentales, à commencer par la liberté d'informer des journalistes.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©