Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
vendredi 23 avril 2021

Détail de la journée

En circonscription

9h30 Visite du foyer occupationnel Emile Cibulka ( AEIM)
Neuves- Maisons

 

11h COLLEC avec les élus 
12h15 Comité Local de Santé 
15h Rencontre avec la princesse Minnie de Beauvau-Craon
Château de Haroué 
16h30 Rencontre avec le nouveau maire de Haroué 
 








 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Travaux législatifs

Vendredi 27 février 2015

Loi Macron - Un amendement qui change la vie !

Loi Macron - Un amendement qui change la vie !
C'est en allant acheter un vélo à Toul, fin décembre, que j'ai été interpellé par le responsable d'un magasin cycle, par ailleurs membre d'une association d'insertion, sur les difficultés engendrées par la mise en place du permis AM.
 
 
Retrouvez l'article de l'Est Républicain qui raconte la belle histoire d'un amendement que j'ai défendu et fait adopter dans le projet de loi Macron.

 

Loi Macron - Un amendement de Potier
DAVANTAGE DE MOBILITE, DAVANTAGE D'EMPLOIS...

 

Toul. L'impact de la Loi Macron, pour la croissance et l'activité en France, a été largement débattu par les politiques et les économistes. Son passage en force à l'assemblée nationale, avec l'usage par le gouvernement du 49.3, a été amplement commenté. Cette loi, présentée comme majeure pour libérer l'économie nationale, recèle en son sein une histoire toute singulière. Celle d'un simple amendement au projet de loi défendu par le député de Meurthe-et-Moselle Dominique Potier qui changera sûrement le quotidien de dizaines de milliers de personnes. Celui-ci a en effet fait adopter un amendement qui « propose de délivrer une attestation provisoire aux personnes ayant achevé une formation pour conduire des scooters, en attendant la délivrance de leur permis. En effet, avec la nouvelle réglementation européenne, l'impression et l'envoi au domicile de l'usager de ce permis peut prendre beaucoup de temps. Cette nouvelle mesure répond à une attente forte exprimée notamment par les personnes en insertion et par les jeunes qui utilisent des services d'aide à la mobilité sous forme de location de scooters pour se rendre à des entretiens d'embauche ou sur leur lieu de travail ».


Pour l'anecdote, le député socialiste du Toulois explique que « c'est en allant acheter un vélo à Toul, fin décembre, qu'il a été interpellé par un responsable d'un magasin cycle, par ailleurs membre d'une association d'insertion, sur les difficultés engendrées par la mise en place du permis AM.  L'amendement correspondant a été monté très rapidement en lien avec le cabinet d'Emmanuel Macron et Gilles Savary, le rapporteur sur cette partie de la loi. »


L'amendement a été finalement adopté le 30 janvier.


L.M.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©