Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
vendredi 04 décembre 2020

Détail de la journée

En circonscription

9h30 Les ateliers du développement local - ANPP
Visioconférence
10h00 Visite de la vestiboutique - Croix Rouge
Toul
12h15 Réunion de crise sanitaire- Pays Terres de Lorraine
Visioconférence
13h30 Conférence de presse commande publique et soutien à l'industrie française - Usine de Saint-Gobain PAM
Toul
13h30 Concertation locale de la situation épidémique- Préfecture
Visioconférence - Dominique Potier est représenté par Mélanie Thomas
15h00 Rendez-vous en permanence parlementaire - Hôpital de Toul
Toul
15h00 Programme de travail et AG de l'ASSIPS (association internationale de pédiatrie sociale) :La pédiatrie sociale en temps de covid19
Visioconférence: Martine Huot-Marchand participe à cette réunion
16h00 - 20h00 Réunion de travail - Mission d'information sur le partage de la valeur
Visioconférence
 








 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Lundi 10 octobre 2016

Leçons d'histoire

Leçons d'histoire
La fin de l'été est ici le temps d'une sorte de "pèlerinage" laïc sur les terres labourées par la tragédie de la seconde guerre mondiale. Saulxures-les-Vannes fait mémoire de ses 58 hommes arrêtés par les occupants et miraculeusement revenus au village, mêmes représailles contre des actes de sabotage à Trondes et  Boucq avec la déportation de 74 hommes dont 59 ne reviendront pas. Autour de Toul, ce sont, de stèles aux cimetières, trois heures de récit de la Libération de la Ville (retrouvez les discours de Maryse Humbert), puis pour finir à Lironville où périrent plus de 400 soldats dès les premiers jours du conflit sur le plateau de Haye.
A ceux qui seraient tentés de "passer à côté " du sens de ces rituels, voici quelques découvertes vives collectées cette année.
  • La municipalité de Trondes a organisé un voyage sur les lieux où les siens furent internés il y a 72 ans. En retour, les élus de la commune allemande étaient les hôtes du Toulois pour  témoigner de leur amitié. Hasard du calendrier, en visitant le mémorial Charles-de-Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises l'après-midi même, je mesurais l'audace du Président qui, dès 1953, lançait avec Adenauer reçu à la Boisserie, les bases d'une réconciliation fondée sur la jeunesse. Le discours à Ludwigsburg en 1962 en restitue les fondations.


     
  • Autre émotion dans le carré musulman sur la route de Choloy-Ménillot, dont les tombes ont été restaurées par des jeunes recrues du 516ème Régiment du Train à l'initiative de Jean-Claude Ben Triki, et où figure des anciens combattants Toulois : "le devoir de mémoire est sacré pour ces hommes qui reposent anonymes si loin de leur terre africaine..."
     
  • Dans le cimetière voisin l'hommage aux soldats britanniques et du Commonwealth rend son épaisseur à nos liens européens. Notre immense déception après le Brexit ne peut ternir le profond respect pour le sacrifice des alliés britanniques sur notre sol durant les deux conflits du 20ème siècle.
     
  • Émotion dans la forêt de Meine, refuge du maquis 15 où furent fusillés des hommes de 20 ans puis devant la stèle érigée par les américains à la Croix de Metz en l'honneur Régina Kricq pour ces aviateurs qu'elle guida vers la liberté. Fierté aussi de retrouver dans les collèges les panneaux  réalisés avec le Souvenir Français en mémoire du 4 septembre 2014 où devant le Premier Ministre et la Ministre de l'Education Nationale, 1000 jeunes ont découvert cette grande résistante.
     
  • Comme en écho, les cérémonies de changement de commandement de la BA133 nous ont fait revisiter à travers les remises de décoration l'engagement des aviateurs comme des hommes et des femmes du 516ème Régiment du Train sur les théâtres d'opération d'aujourd'hui au Sahel comme au Levant. "Les bombes ne suffiront pas" dira à cette occasion le Commandant en chef des forces aériennes.
     
  • Mercredi dernier, 35 nouveaux jeunes cadets de La Défense issus des collèges de Toul, Colombey-les-belles et Nancy font leur rentrée sur la base de Nancy-Ochey : que cette génération soit l'héritière de ces leçons d'histoire.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©