Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle
Audrey Bardot, suppléante







 
Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter


Vidéo à la une


Agenda
mercredi 30 novembre 2022

Détail de la journée

 A l'Assemblée nationale

09h00 Réunion avec Claire Waysand, Secrétaire Générale du groupe ENGIE

Assemblée nationale

10h00 Commission des affaires économiques - présentation de la communication du groupe de suivi sur l'inflation 

Assemblée nationale

11h00 Entretien avec Pierre Yves Le Borgn' et David Portales sur l'agrivoltaïsme 

Visioconférence

12h30
 
Entretien avec Eric Lombard, Directeur général de la Caisse des Dépôts
Téléphone
14h00 Interview avec Info Pro
Téléphone
14h30-19h00 Réunion de travail sur le projet de loi énergies renouvelables 
Assemblée nationale
19h30 Réunion de travail avec les représentations de la filière bois-forêt 
Paris
 
 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier en vous inscrivant à la newsletter

 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr



contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tel : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Mardi 12 juin 2018

L'huile de palme, symbole d'une mondialisation shadok !

L'huile de palme, symbole d'une mondialisation shadok !

Tout a été écrit sur le bilan écologique catastrophique de la transformation de l'huile de palme en carburant, les conséquences sociales désastreuses pour les communautés locales, la concurrence déloyale avec des filières européennes moins impactantes sur le climat et concourant a une part de notre autonomie en protéine animale.
 

Deux arguments en faveur de cette autorisation semblent particulièrement pernicieux. Personne ne peut être insensible à la défense de l'activité à la raffinerie de La Mede. Pour autant, chacun sait que le bilan en terme d'emploi est nettement en faveur d'une authentique transition écologique. Et Total dispose de nombreux leviers pour sa mise en oeuvre tant dans la recherche d'économie que dans la diversification de la production d'énergie. 

Le second argument est celui de l'origine "développement durable" de l'huile importée. Cette clause a pour seul mérite de donner bonne conscience mais elle n'empêchera dans les faits un effet domino sur l'ensemble de la production d'huile de palme dès lors que des limites ne sont pas posées à la déforestation.
 

Plus globalement, l'autorisation donnée par l'Etat, le 16 mai 2018 à l'importation de 300 000 tonnes d'huile de palme par la bio raffinerie de La Mède par Total est un révélateur de 3 désordres :
 

1- "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs..." Les accords de Paris sont le minimum pour éviter le pire. Chaque renoncement au nom des enjeux économiques à court terme sera payé au prix fort par la génération qui vient.
 

2- L'agriculture est devenue la variable d'ajustement d'échanges commerciaux au bénéfice d'autres produits et services . Nous savons notamment que cette situation génère de multiples dépendances qui sont autant de fragilités. Pour la paix et la sécurité à titre d'exemple, la question des sols et de la transition alimentaire justifie de nouvelles régulations et la mobilisation de toutes les agricultures de la planète.
 

3- Plus que jamais la puissance publique doit s'affirmer face au pouvoir exorbitant des sociétés multinationales. Garante de l'intérêt général, l'Europe doit à travers une nouvelle génération de traités multilatéraux promouvoir une économie loyale et ouvrir nouvelle voie dans la mondialisation.
 

Ma question est simple: le périmètre de l'étude d'impact ayant présidé à la décision du Gouvernement a t il été élargi à l'échelle planétaire et aux générations à venir ?

 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©