Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 26 janvier 2022

Détail de la journée copie

A l'Assemblée Nationale

8h30 Audition dans le cadre la mission d'évaluation de la loi EGAlim
9h30 Examen de la proposition de loi relative à l'interdiction progressive des additifs nitrés dans les produits de charcuterie
Commission des Affaires économiques
11h30 Audition dans le cadre la mission d'évaluation de la loi EGAlim
13h Participation à la manifestation organisée par Amnesty International pour la protection du peuple Ouighours 
15h Examen du texte de ratification sur l'ordonnance relative à la représentation des travailleurs indépendants recourant aux plateformes
Séance publique
16h - 19h  Examen du texte de ratification sur les ordonnances de l'article 13 de la loi du 2 août 2019 relative aux compétences de la Collectivité européenne d'Alsace
Séance publique
 






 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 Toul
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Mercredi 28 octobre 2020

« Je me bats pour les périphéries de notre abondance »

« Je me bats pour les périphéries de notre abondance »
À l'heure où les résultats de l'élection présidentielle américaine révèle la carte des profonds clivages qui traversent les sociétés occidentales, tout nous invite à écrire un nouveau récit politique. 
Dans un récent entretien avec la revue Limite, on m'a demandé quels étaient les visages de l'injustice selon moi : "Pendant la crise du Covid-19, j'ai accompagné la tournée d'une association d'aide alimentaire dans le quart-monde rural. Un des visages de l'injustice qu'il m'a été donné de croiser fut celui d'un homme de 30 ans qui, cinq nuits par semaine, décharge des carcasses de viande dans un entrepôt de la métropole nancéienne avec ce que cela suppose comme risques, passé 40 ans, de troubles musculosquelettiques. En déduisant ses frais de mobilité, il lui reste moins de 900 euros pour vivre. Je me bats aussi pour cette auxiliaire de vie récemment rencontrée..." [Lire la suite]
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©