Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
lundi 18 janvier 2021

Détail de la journée

En circonscription

08h30 Rendez-vous en permanence parlementaire
09h30 Echange avec le délégué 54 de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité
Toul
10h00 - 11h00 Centre de vaccination - Hôpital de Toul
11h00 - 16h30 Rendez-vous  en parlementaire parlementaire
16h30 Echanges sur la carte scolaire avec la DASEN
Nancy
 








 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Travaux législatifs

Jeudi 25 juillet

Devoir de vigilance des multinationales : notre proposition de loi à la rentrée

Devoir de vigilance des multinationales : notre proposition de loi à la rentrée







Communiqué de presse du Groupe SRC et du Groupe Ecologiste


 Devoir de vigilance des multinationales : une proposition de loi à la rentrée
 
 
Paris, le 25 juillet 2013
 
Danielle Auroi, députée écologiste et présidente de la Commission des Affaires européennes, Dominique Potier, député socialiste et membre de la Commission des Affaires économiques, et Philippe Noguès, député socialiste et président du groupe d’études sur la RSE à l’Assemblée nationale, finalisent une proposition de loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre, en vue d’un dépôt à la rentrée.

Cette proposition de loi est le fruit d’un travail de fond, réalisé depuis le début de la législature avec l’aide d’une plateforme d’ONG, d’acteurs de la société civile et de juristes, dans le cadre du Cercle de réflexion parlementaire pour la responsabilité sociétale des multinationales.
 
Après la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, nous avons la responsabilité d’agir pour prévenir de nouveaux drames.
 
La proposition de loi permettra d’introduire une « co-responsabilité » des filiales et de leurs maisons mères en cas de violation des droits humains ou de catastrophe environnementale. Ce principe, fortement soutenu par la France aux Nations Unies et à l’OCDE, doit être transcrit dans notre législation nationale.
 
Il s’agit d’un texte d’une grande portée qui a vocation à être soutenu par l’ensemble des forces progressistes à l’Assemblée nationale et qui doit être proposé au débat parlementaire dans les meilleurs délais.

 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©