Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
vendredi 04 décembre 2020

Détail de la journée

En circonscription

9h30 Les ateliers du développement local - ANPP
Visioconférence
10h00 Visite de la vestiboutique - Croix Rouge
Toul
12h15 Réunion de crise sanitaire- Pays Terres de Lorraine
Visioconférence
13h30 Conférence de presse commande publique et soutien à l'industrie française - Usine de Saint-Gobain PAM
Toul
13h30 Concertation locale de la situation épidémique- Préfecture
Visioconférence - Dominique Potier est représenté par Mélanie Thomas
15h00 Rendez-vous en permanence parlementaire - Hôpital de Toul
Toul
15h00 Programme de travail et AG de l'ASSIPS (association internationale de pédiatrie sociale) :La pédiatrie sociale en temps de covid19
Visioconférence: Martine Huot-Marchand participe à cette réunion
16h00 - 20h00 Réunion de travail - Mission d'information sur le partage de la valeur
Visioconférence
 








 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Mercredi 9 août 2017

Contrats aidés : ma question au Gouvernement

Contrats aidés : ma question au Gouvernement
"M. Dominique Potier attire l'attention de Mme la Ministre du Travail sur les restrictions que rencontrent aujourd'hui les structures employeuses pour la création ou le renouvellement des contrats aidés pour le second semestre 2017.
 
Sans prétendre que ces contrats représentent une réponse structurelle à la question du chômage, une interruption brutale du dispositif fragiliserait à la fois les structures employeuses et les personnes employées, pénalisant gravement, à titre d'exemple, dès la rentrée scolaire des services d'accueil de la petite enfance pour lesquels les engagements ont été pris au premier semestre.
 
Au-delà des mesures qui seront examinées dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018, il lui demande quelles mesures sont envisagées afin d'assurer progressivement la transition vers de futurs dispositifs.
 
Une information formelle sur les conditions actuelles d'instruction par l'Etat des demandes de contrats ainsi que sur d'éventuelles mesures d'accompagnement pourrait, par exemple, être mise à la disposition des élus et des actuels employeurs
 
Par ailleurs, sans dogmatisme, il lui demande d'évaluer le bénéfice humain et le coût réel de ce dispositif en tenant compte des reports de charge potentiels sur l'assurance chômage et les minimas sociaux."

Retrouvez ma question en ligne sur le site de l'Assemblée nationale.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©