Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle
Audrey Bardot, suppléante







 
Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter


Vidéo à la une


Agenda
Jeudi 23 mai

Détail de la journée

À Paris 

09h00-
13h00
Examen en séance publique du projet de loi d'orientation agricole
Assemblée nationale
09h15-
13h00
Interventions dans le cadre du colloque national sur la territorialisation de la transition écologique organisé par le Groupement d'intérêt public l'Europe des projets architecturaux et urbains (EPAU)
Assemblée nationale
13h15-
14h15
Réunion Esprit Civique
En visioconférence 
15h00-
20h00
Examen en séance publique du projet de loi d'orientation agricole
Assemblée nationale
15h30-
17h00
Assemblée générale de l'institution La Chaumière
Représenté par Hugo Gaspar, collaborateur parlementaire

Toul
19h30-
21h00
Dîner avec Bärbel Kofler, députée du Bundestag
Assemblée nationale
21h30-
23h45
Examen en séance publique du projet de loi d'orientation agricole
Assemblée nationale
 
 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier en vous inscrivant à la newsletter

 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr



contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tel : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Vendredi 7 juin 2019

Aérien : il se passe quelque chose

Aérien : il se passe quelque chose

Partie des grandes marches pour le climat et du flygskam, mot suédois pour décrire ce phénomène de honte de prendre l'avion, la question du transport aérien fait débat dans la société civile.

Dès mars 2018, j'ai interrogé le Gouvernement concernant le risque écologique que représente l'augmentation du marché de l'aviation civile. Dans cette question écrite je proposais de mettre en place une « politique tarifaire, se basant notamment sur le couple « bonus-malus », pourrait être mis en oeuvre afin de réformer durablement l'utilisation des modalités de transport d'aviation au profit du transport ferroviaire et ainsi prendre en compte l'ensemble des externalités générées par l'aviation civile ».

 

De la fin de l'exonération fiscale sur le kérosène à la création d'une taxe pour compenser la différence de prix entre un trajet similaire en train et en avion, ce sont aujourd'hui plus de 20 amendements qui seront débattus à l'Assemblée nationale, alors qu'aucune disposition relative à l'aérien ne figurait parmi les 50 articles du projet de loi sur les Mobilités initialement présenté par le Gouvernement.

 

Retrouvez mon intervention sur LCP dans l'émission Ça vous regarde sur « Faut -il arrêter de prendre l'avion ? »

 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©