Dominique Potier
Député de la 5e circonscription
Audrey Bardot, suppléante







 
Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter


Vidéo à la une


Agenda
mardi 28 juin 2022

Détail de la journée

A l'Assemblée

9h Réunion d'équipe
10h30 Réunion du groupe Socialistes et apparentés
14h Réunion de l'intergroupe de la Gauche
15h Ouverture de la XVIème législature
Séance publique
 
 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier en vous inscrivant à la newsletter

 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr


contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tel : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Vendredi 7 décembre 2018

8 décembre : Appel à des manifestations sans violence

8 décembre : Appel à des manifestations sans violence

Appel des députés socialistes et apparentés

pour que les manifestations du 8 décembre se déroulent sans violence

 

Depuis trois semaines, les Françaises et les Français expriment leur colère. Cette colère, nous, députés socialistes et apparentés, la comprenons et la partageons.

 

Depuis 18 mois, nous n'avons eu de cesse d'alerter le Gouvernement sur l'injustice de sa politique : chaque fois, nous avons mis sur la table des propositions alternatives qui malheureusement ont été systématiquement balayées par la majorité. Lundi, avec les sénateurs socialistes, nous avons remis au Premier Ministre une proposition de loi de « sortie de crise », avec des mesures immédiates de pouvoir d'achat et de justice fiscale.

 

Si nous comprenons cette colère, nous condamnons en revanche fermement les dégradations et les violences qui depuis 3 semaines abîment notre pays. Nous apportons tout notre soutien aux forces de l'ordre en première ligne face à ces violences.

 

Aussi, nous formulons un appel à la responsabilité pour que les manifestations de ce samedi 8 décembre puissent se dérouler sans heurt, afin que les revendications, légitimes, ne soient pas entachées de débordements, de violences et de blessés. Il est de la responsabilité du gouvernement de tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité des biens et des personnes, l'intégrité de nos forces de l'ordre et le respect des libertés publiques.

 

Comme la très grande majorité de nos concitoyens et des « gilets jaunes », nous aimons notre République : c'est elle qui nous donne la force de nos combats, accorde à chacun la liberté d'expression et permet que des compromis puissent être trouvés en échappant à la violence. Protéger notre République est l'affaire de nous toutes et tous : le faire, c'est refuser et condamner la violence.

 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©