Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle
Audrey Bardot, suppléante







 
Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter


Vidéo à la une


Agenda
lundi 26 septembre 2022

Détail de la journée

En circonscription

9h Copil de lancement de l'étude de l'impact de l'évolution du foncier agricole du Saintois
Haroué
12h15 Rencontre avec le commandant de la base aérienne Nancy-Ochey
Colombey-les-Belles
14h Assemblées Générales des outils du Pays Terres de Lorraine  
Allamps
14h30 Obsèques
17h Rencontre autour du projet local Territoire Zéro Chômeurs de Longue Durée et La Fabrique
Permanence parlementaire
17h Visioconférence sur la législation européenne concernant le devoir de vigilance 
Représenté par sa collaboratrice, Suzanne EVAIN
 
 
NEWSLETTER
Restez informés des actualités de Dominique Potier en vous inscrivant à la newsletter

 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr



contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tel : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Tribunes

Mardi 21 avril

''Mer Morte''

''Mer Morte''
Avec cette Une, Libération a bien exprimé le drame d'une Méditerranée qui fut berceau de notre civilisation. La tragédie des migrants est celle d'une Europe incapable, à ce jour, de penser et d'agir en commun dans cette région du monde. Si la France est pour une large part engagée avec son armée dans le combat contre l'intégrisme et pour la paix, force est de constater l'absence d'une vision commune pour investir dans le co-développement en Afrique. Il manque aujourd'hui la vision d'un Schuman pour faire de la Méditerranée un espace de coopération, réduire la misère, réguler les migrations. Alimentation et agro-écologie, commerce juste, maîtrise de la ressource en matières premières, lutte contre le changement climatique : les chantiers d'intérêts communs  sont immenses !

Plus que jamais et en réponse aux naufrages humains, la réponse est politique. À court terme il faut rompre le cercle mortifère de ce début d'année 2015, c'est le sens de l'appel du Président de la République et de la réunion du sommet  européen extraordinaire de jeudi.

Mais au-delà nous souffrons depuis trop longtemps d'une absence de vision du monde comme trame du récit républicain et européen. Nous avons besoin d'une nouvelle génération de droits pour humaniser la mondialisation, nous avons besoin de tenir la promesse d'une aide française et communautaire au développement à la hauteur de nos ambitions. Elle doit contribuer à nous rendre crédible aux yeux des acteurs publics et privés d'un continent que d'aucuns perçoivent comme une promesse pour le 21ème siècle.

A LIRE : Le numéro de la Revue Projet "Migrations : quelle autre politique pour l'Europe ?", paru en 2014

 
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©