Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 12 décembre 2018

Détail de la journée

Paris - Assemblée nationale

9h Intervention sur Radio Orient
10h Commission des affaires économiques - présentation du rapport de la mission d'information "blockchains"
11h30 Bureau de la Commission des Affaires Economiques
12h30 Réunion du collectif interparlementaire Accélérons
15h Questions au Gouvernement
16h30 Réunion avec le Ministre chargé des Relations avec le Parlement
18h Remise du prix du meilleur plan de vigilance
19h Débat sur le foncier agricole avec Pierre Blanc
Fondation Jean Jaurès
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Travaux législatifs

Vendredi 22 avril 2016

Une loi d'expérimentation pour changer de regard

Une loi d'expérimentation pour changer de regard

chomage :
on n'a pas tout essayé ! 

La proposition de loi d'expérimentation territoriale visant à faire disparaitre le chômage de longue durée, pour laquelle j'ai été rapporteur pour avis à l'Assemblée nationale, a été adoptée à l'unanimité le 18 février 2016.

Notre circonscription est particulièrement concernée puisque la Communauté de Communes du Pays de Colombey et Sud Toulois (450 chômeurs longue durée pour 11000 habitants) fait partie des 4 "territoires-pilotes" déjà engagés dans l'expérimentation proposée dans cette Loi.

Je participe au comité stratégique qui réunit les acteurs locaux investis dans cette aventure. Dans ce cadre, je veillerai particulièrement à ce que les entreprises de toute nature agissent de concert pour mieux identifier les opportunités de nos territoires et les talents des personnes en recherche d'emploi.
 
L'EBE (Entreprise à But d'Emploi) sera mise en place le 3 mai 2016.  L'Association « Les tailleurs de boulot » a déjà pris de nombreuses initiatives pour susciter de l'activité sur le territoire.   

> Lire mon interview dans l'Est Républicain
 

 

Intervention à l'Assemblée Nationale

"Donner à chacun une chance de participer à l'oeuvre commune"

Nous allons partir de ce qu'Amartya Sen appelait la « capabilité », les compétences qui sont en chaque être humain. Nous avons besoin de tous les talents, de tous les hommes pour réussir. Il nous faut, dans un monde fini inventer une nouvelle prospérité, celle qui mettra la dignité humaine au coeur de nos politiques publiques. Je crois en l'esprit d'entreprise et de fraternité.
 
Imaginez la force d'une société qui pourrait dire aux 20 % des jeunes qui sont aujourd'hui au bord de la route qu'elle a besoin d'eux pour bâtir la France de demain. Imaginez la force d'une société qui dirait à des millions de chômeurs qu'elle a besoin d'eux pour la transition écologique, pour bâtir une nouvelle prospérité, recréer du lien social, redonner de l'humanité à nos vies, lutter contre la solitude, faire refleurir des déserts.

> Retrouvez mes discours à la tribune de l'Assemblée nationale  le 9 décembre 2015 et le 10 février 2016

 
Que dit la loi ?
 
Née à l'initiative d'ATD Quart Monde puis conduite en concertation avec des organisations caritatives (Emmaüs, Fnars, Coorace, Pacte civique, Secours catholique), elle propose de lancer dans un petit nombre de collectivités volontaires, une expérimentation permettant d'offrir à des chômeurs de longue durée un poste en CDI, rémunéré au moins à hauteur du SMIC, dans des activités socialement utiles, pour un coût nul pour les finances publiques. Complémentaire des contrats aidés et des structures d'insertion par l'activité économique, cette expérimentation consiste à faire embaucher (par des entreprises de l'économie sociale et solidaire), des travailleurs rencontrant des difficultés récurrentes d'accès à l'emploi, et à faire financer, pour partie, ces nouveaux emplois par les sommes économisées sur l'indemnisation du chômage.
Autrement dit, plutôt que de consacrer des milliards d'euros au soutien financier des demandeurs d'emploi, mieux vaut « rediriger ce coût » pour développer les activités manquantes.

> Retrouvez le texte de la proposition de loi
 
 
 


Le colloque ATD Quart-Monde du 30 mars 2016 à l'Assemblée Nationale

Cette journée a rassemblé plus de 300 personnes (élus territoriaux, chômeurs de longue durée, membres associatifs, parlementaires…) pour échanger avec les acteurs déjà avancés dans le projet.
 

EN IMAGES !



 
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©