Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
samedi 19 octobre 2019

Détail de la journée

En circonscription

9h00 Association Michel Dinet - Fête de la Fraternité
11h00 Association Nectar La Pichée - Fête de la soupe
Minorville
16h00 Vernissage de l'exposition du Foyer Rural
Sexey-les-Bois
17h30 Vernissage de l'exposition "Pompiers de nos villages"
Vaudigny
20h00 Amnesty International - Conférence "Génocide et Haine Ethnique, Rwanda, Burundi, Région des Grands Lacs"
Toul - MJC
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

Jeudi 15 septembre 2016

Tribune de Jacques Delors

Tribune de Jacques Delors

« Aux jeunes générations de faire revivre les valeurs de l'Europe »

A retrouver dans le Monde cette semaine.

Le vote britannique du 23 juin n'est que la dernière des graves crises qui ont secoué l'Union européenne (UE) ces dernières années. Il doit être vu comme un signal d'alarme montrant la nécessité d'engager un débat existentiel sur la façon dont nous pouvons revenir aux valeurs qui ont fondé l'Europe et même les renforcer face à la montée du nationalisme, du populisme et du sentiment antieuropéen.

Nous croyons qu'il est primordial de placer notre planète et ses populations, plutôt que les valeurs boursières et une croissance économique purement nominale, à la base de notre vision de l'Europe.

Cette idée n'a en réalité rien de nouveau : après le premier sommet de Rio, nous avions déjà entrepris de construire une Europe fondée sur les trois dimensions du ­développement durable, économique, social et environnemental. Depuis 1995, cette vision s'est effacée progressivement en faveur d'une focalisation toujours plus étroite sur la croissance économique.

Renouer le dialogue

En conséquence, les réalisations de l'UE, leader mondial en termes de normes environnementales, de lutte contre le changement climatique, de santé et de protection des consommateurs, d'élimination de la pauvreté et de promotion des droits de l'homme, en sont venues à être considérées non comme des succès à célébrer, mais comme de la paperasserie qui doit être éliminée dans l'intérêt de gains économiques à court terme.

Les dirigeants qui se rassembleront le 16 septembre à Bratislava pour débattre du futur de l'Europe doivent s'accorder sur une nouvelle vision positive de l'Europe, afin de renouer le dialogue avec les citoyens européens et de regagner leur confiance.
C'est à cela que les appelle un groupe de plus de 170 organisations de la société civile, réuni par WWF, Concord, la Confédération européenne des syndicats et le Forum européen de la jeunesse. Je me joins à cet appel parce que je partage leur souhait.

Pour que l'Europe retrouve un nouveau souffle, une attention particulière doit être portée à la jeune génération qui, au Royaume-Uni comme dans le reste de l'Europe, est attachée à ces valeurs et se sent européenne, mais qui ne s'engage pas dans le combat politique, faute d'y croire encore. C'est elle qui, mieux que quiconque, pourra porter un renouveau de l'UE, et c'est elle qu'il faut convaincre de s'engager dans ce combat pour un monde meilleur.

Audace et détermination

Le débat sur l'avenir de l'UE a maintenant commencé, et nous devons faire en sorte que l'Europe embrasse le changement transformationnel conduit par l'agenda mondial pour le développement durable et l'accord climatique de ­Paris.
Ces engagements internationaux, pour lesquels les peuples, la planète, la prospérité et la paix guident l'action, doivent maintenant se traduire par un changement décisif dans la direction politique.

Il appartient à l'Europe, en tant que plus grand acteur économique mondial, de montrer le chemin et de s'engager avec audace et détermination dans une stratégie globale de mise en oeuvre du développement durable, qui régira l'ensemble de son action interne et externe dans les prochaines décennies.

En cette période de crise d'identité européenne, il est essentiel pour l'UE de montrer qu'elle n'est pas paralysée, mais prête à agir comme une force de premier plan dans la lutte contre les défis mondiaux du changement climatique, de l'accroissement des inégalités, et dans la lutte pour un développement durable et inclusif, pour promouvoir les droits de l'homme et pour l'assurance que personne ne sera laissé pour compte.

Nous exhortons tout le monde, et en particulier notre jeunesse, partout en Europe, à ne pas être spectateurs dans les jours et les mois à venir, mais participants actifs à la promotion d'une réponse collective aux défis auxquels sont confrontés notre continent et notre monde.
 

 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©