Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
samedi 19 octobre 2019

Détail de la journée

En circonscription

9h00 Association Michel Dinet - Fête de la Fraternité
11h00 Association Nectar La Pichée - Fête de la soupe
Minorville
16h00 Vernissage de l'exposition du Foyer Rural
Sexey-les-Bois
17h30 Vernissage de l'exposition "Pompiers de nos villages"
Vaudigny
20h00 Amnesty International - Conférence "Génocide et Haine Ethnique, Rwanda, Burundi, Région des Grands Lacs"
Toul - MJC
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

Samedi 28 mai 2016

Tenir : la leçon de Verdun

Tenir : la leçon de Verdun
Depuis 3 ans, la France populaire que nous aimons, celle des communes, des associations, des familles, s'approprie l'héritage des terres brûlées de la "Grande Guerre". Sur notre territoire des dizaines d'initiatives ont fleuri à l'image de ces quelques exemples pris parmi tant d'autres :
  • les descendants du poilu Fideli Gaude, venus du Midi, réparer l'oubli en inscrivant son nom, un siècle après sa mort, sur le monument de Fécocourt dans le Saintois,
  • les habitants d'Uruffe qui ont rendu le 27 février un hommage populaire et émouvant à un enfant du pays, Hippolyte Chenot, dernier défenseur du Fort de Douaumont,
  • la commune de Chaligny qui veut à tout prix honorer le soldat Georges Labroche qui, le 9 novembre 1918, fut le 3ème et dernier clairon de l'armistice,
  • les collégiens de Ferdinand Buisson de Thiaucourt initiant une cérémonie au cimetière allemand et participant au Mémorial Day en hommage aux 4300 soldats américains tombés au Saillant de Saint Mihiel,
  • avant-hier encore, des familles corrézienne et bretonne, réunies au côté des aviateurs de la BA133 autour d'une stèle rénovée dans la forêt de Thuilley aux Groseilles pour rendre hommage à leurs ailleux, le pilote Daniel de Cosnac et le navigateur Armand Chatelard, à l'endroit même où leur "Breguet-Michelin IV" s'abattit le 26 février 1916.

Les Lorrains furent pionniers dans le travail de mémoire comme en témoigne la création de l'Association des Mutilés, Combattants et Victimes de Guerre dont nous avons fêté le centenaire le 4 avril dernier Place Stanislas. C'est d'ailleurs un député de Nancy qui obtint le principe et le budget permettant d'ériger dans chaque commune de France un Monument aux Morts pour permettre ce que nous appellerons aujourd'hui la résilience d'un traumatisme collectif inédit.

Depuis 3 ans, nous travaillons à amplifier cet esprit républicain sous la forme d'un travail de mémoire civique autour notamment de la Seconde guerre mondiale :
  • Hommages aux Résistants : Suzanne Kricq, le 4 septembre 2014 et Georges Hance, le 25 septembre 2015, avec à chaque fois plus dun millier de lycéens et collégiens,
  • Le film "Les Héritiers", qui a suscité des débats depuis un an, a été projeté devant près de 2000 personnes entre Toul, Neuves-Maisons, Thiaucourt et Tantonville. Il sera diffusé jeudi 2 juin au collège Grandville de Liverdun,
  • Nous préparons avec le Sous-Préfet pour la rentrée, l'hommage à un héros - originaire du Toulois - qui participa le 6 juin 1944 au débarquement avec le Commando Kieffer.

Avec 10 membres de notre section du Souvenir Français, j'aurai l'honneur de vous représenter ce dimanche à la cérémonie officielle du centenaire de la bataille de Verdun. Notre espoir commun est que la mémoire de nos tragédies donne la force à la Chancelière et au Président de la République d'exprimer un signe d'espérance à une Europe devenue aujourd'hui trop fragile. 

Comment ne pas penser avec émotion au discours testamentaire de François Mitterrand à Strasbourg devant les parlementaires européens debout lorsqu'il affirme "le nationalisme, c'est la guerre". Une semaine après le vertige autrichien et à quelques jours du vote anglais sur le Brexit, nous avons - plus que jamais - besoin - entre nous - et au-delà pour la Méditerranée de retrouver le souffle d'un humanisme pionnier.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©