Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
vendredi 18 octobre 2019

Détail de la journée

En circonscription

9h -12h Rendez-vous à la permanence parlementaire
Toul - Permanence parlementaire
9h -14h Rendez-vous Christelle Dubos Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre de la santé
Nancy
Dominique Potier sera représenté par Martine Huot-Marchand
12h30 Réunion Pays Terres de Lorraine
Toul - Permanence parlementaire
14h30 Visite de l'entreprise Vuillaume - broderies perlées
Diarville
16h30 Rendez-vous à la permanence parlementaire
Toul - Permanence parlementaire
18h00 Collège Robert Géant - Remise des diplômes
Vézelise
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

Vendredi 25 mars 2016

Seconde vie pour les produits et nos territoires

Seconde vie pour les produits et nos territoires
Envie2e Lorraine, dont l'inauguration s'est tenue cette semaine, est le symbole de la reconversion du site de Kléber par la Communauté de Communes du Toulois.

A l'activité initiale de recyclage traditionnel de déchets électroniques et électroménagers s'ajoute depuis peu la revalorisation des matelas. Cette innovation a été rendue possible grâce à un travail de fond avec l'éco-organisme Eco-mobilier en charge de valoriser en fin de vie l'ensemble des produits d'ameublement en France. A l'instar de Toul, 7 sites collecteront, chez les revendeurs, les matelas et sommiers pour en séparer les parties bois, métal, textile et mousse qui deviendront des matières premières secondaires et alimenteront à nouveau les chaines de production de l'industrie.

Envie2e Lorraine expérimente également le réemploi d'équipements pour le jardinage et les travaux de bricolage.  

A Allain, c'est la Communauté de Communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois qui a permis à Relais (filiale d'Emmaüs) en 2015 de créer un site de collecte et de tri des textiles, chaussures et maroquinerie. Avec NéoPlus, ces deux entreprises participent à l'Economie Sociale et Solidaire et mettent en pratique une authentique responsabilité sociale et environnementale. Elles sont financièrement structurées sur un mode coopératif et les bénéfices sont partagés ou réinvestis pour les développements futurs.

A terme, c'est près d'une centaine d'emplois qui seront ainsi localisés sur le Grand Toulois avec des Contrats à Durée Déterminée d'Insertion (CDDI) permettant à des personnes sans emploi de remettre le pied à l'étrier.

Retrouvez l'exemple de l'usine de démantelement des matelas de Langon

 

Les autres entreprises de l'Economie Circulaire

En dehors de ce modèle singulier, d'autres entreprises du territoire ont une part importante de leur activité consacrée à la seconde vie des produits.

A Neuves-Maisons, l'aciérie électrique de la SAM avec la fabrique du fer à béton à base de métaux recyclés en partie acheminés par voie d'eau.
Sur le Pôle industriel Toul-Europe, ICD est un opérateur de niveau national pour les véhicules hors d'usage, à côté de WIG France sur des segments de marchés plus spécifiques et l'entreprise Henry en tant qu'opérateur dans les pneumatiques à Chaudeney-sur-Moselle.
A Vézelise, LPR est lui spécialisé dans le recyclage plastique.

Les autres opérateurs de l'économie circulaire sur le territoire sont les industriels des déchets avec des stratégies de compost ou de méthanisation pour les matières végétales et une valorisation de toutes les matières collectées dans les ménages ou les entreprises.
 
Sur le territoire Terres de Lorraine, une démarche d'écologie industrielle confiée à Envie permet d'explorer comment les déchets des entreprises peuvent devenir des ressources pour d'autres. En parallèle, les collectivités territoriales souhaitent créer une ressourcerie afin de favoriser le ré-emploi et la remise en vente de produits de consommation (meubles, jouets, articles de sport) à l'instar de ce que fait Dynamo pour les bicyclettes à Nancy.

Nous devons saisir comme une chance cette seconde vie de produits qui est une seconde vie des territoires, mais aussi une seconde chance pour ceux qui cherchent un emploi.

 
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©