Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
jeudi 13 décembre 2018

Détail de la journée

Paris - Assemblée nationale

8h Rendez-vous avec la représentation de l'Union européenne auprès de l'ONU 
9h30 Rendez-vous avec les Vignerons Indépendants
10h30 - 13h Rendez-vous presse
14h Visite de l'Assemblée nationale avec les conseillers municipaux de Bicqueley et de Trondes
16h30 - 20h Séance publique - Vote de la motion de censure 
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

Mercredi 7 décembre 2017

Notre proposition de loi - Entreprise nouvelle, nouvelles gouvernances

Notre proposition de loi - Entreprise nouvelle, nouvelles gouvernances
Au nom du groupe Nouvelle Gauche, j'ai déposé avec mon collègue Boris Vallaud, une proposition de loi intitulée Entreprise nouvelle, nouvelles gouvernances.
 
 
Article 1er : de l'entreprise au XXIème siècle 
« La société est gérée conformément à l'intérêt de l'entreprise, en tenant compte des conséquences économiques, sociales et environnementales de son activité »
 
Codétermination à la française, reporting fiscal pays par pays, double notation sur critères de RSE, écart de rémunération maximal décent, temps partiel civique, renforcement de l'agrément de l'ESS, dialogue territorial,...

 
Déposée le 1er décembre, la proposition de loi sera débattue en hémicyle le jeudi 18 janvier 2018.

Retrouvez les articles dans Libération et Alternatives Economiques pour comprendre le sens de notre démarche.
 
Extrait :

"Si nous savons de longue date que les entreprises peuvent être le lieu de création d'externalités positives aussi bien que négatives, le phénomène est amplifié et accéléré par le mouvement de concentration et d'internationalisation, qui augmente leur puissance et les met en concurrence directe avec les Etats en matière de production de normes et d'allocation des ressources. La conception de l'entreprise, telle qu'elle existe dans le droit français, apparait décalée par rapport à sa réalité contemporaine et archaïque au regard de sa mission au 21ème siècle. Elle n'est pas aujourd'hui suffisamment forte pour réguler efficacement les pratiques préjudiciables nées de la mondialisation. Elle prend insuffisamment en compte la question du travail, pourtant à l'origine de la valeur créée."
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©