Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
vendredi 19 janvier 2018

Détail de la journée

En circonscription

9h Rencontre avec le directeur de Pôle Emploi
Toul
11h Réunion avec Enedis
Permanence parlementaire
11h Réunion avec la Confédération Paysanne
Permanence parlementaire
Après-midi Rendez-vous à la permanence parlementaire    
18h30 Assemblée Générale de l'US Toul Athlétisme
Ecrouves
18h30 Cérémonie de voeux de Blénod-lès-Toul
Dominique Potier sera représenté par Martine Huot-Marchand
19h Cérémonie de voeux de Frolois
20h30 Assemblée Générale des Greniers des Halles, Vezelise
Dominique Potier sera représenté par Martine Huot-Marchand
 










 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Mardi 18 juillet 2017

Loi sur la vie publique : la confiance, pour de bon !

Loi sur la vie publique : la confiance, pour de bon !
L'Assemblée nationale entame cette semaine l'examen du projet de loi pour la confiance dans la vie publique. L'occasion de porter au débat les propositions que j'ai défendues tout au long de la précédente mandature. S'il faut reconnaitre que des progrès constants ont été réalisés depuis quelques années, nous légiférons malheureusement, tels des pompiers face à des incendies que nous n'avons pas su prévenir.
 
Dès l'examen en Commission des Lois, je déposerai 2 amendements :
  • 100% République, 0% de conflits d'intérêt : je propose de rendre le mandat parlementaire incompatible avec toute autre fonction professionnelle et tout autre mandat électif exercés à titre onéreux. Etre député c'est un mandat à temps plein et qui doit s'exercer à l'abri de la puissance des lobbies !
  • Mesurer le « vrai » impact d'une loi : en plaçant les indicateurs de développement humain - indicateurs d'inégalités, de qualité de vie et de développement durable comme l'empreinte carbone – au coeur de la définition et de l'évaluation des politiques publiques. 
Le débat indispensable sur nos institutions et le statut des élus ne doit pas nous distraire d'un enjeu capital : le rapport de force entre la puissance publique et les intérêts privés.
 
Relire ma tribune "Vie publique : pour un Civic Act !" :
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©