Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 22 janvier 2020

Détail de la journée

En circonscription

9h00 Présentation du territoire scolaire de Moselle et Madon et du Saintois
Nancy - DSDEN
Dominique Potier sera représenté par Jean-Jacques RIHM

A Paris - Assemblée nationale

8h30 Rendez-vous avec Max Havelaar
9h30 Commission des Affaires Economiques
14h Rendez-vous avec le Comité Protestant pour la Dignité Humaine
15h Réunion de la Commission nationale Agriculture et Ruralités du PS
16h Rendez-vous avec Biovitis Rendez-vous avec Biovitis Auditions de la CFDT sur la réforme des retraites
18h Interview par Mediatico aux Grands Voisins
 





7 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Dans la presse

© L'Est Républicain, Mercredi le 02 Mai 2012 / Ouverture Nancy

Les socialistes en ordre de marche

Les socialistes en ordre de marche
CERTES IL MANQUAIT Michel Dinet, Hervé Féron, Jean-Yves Le Déaut et Christian Eckert, « tous en campagne », selon la formule de Mathieu Klein, mais quasiment toute la brigade socialiste 54 était sur le pont lundi, dans son QG du « Lam », place Stanislas, pour l'ultime offensive avant le second tour.
Campagne ordurière ?

Un peu d'agacement tout de même dans les rangs du PS, voire une vraie envie de remettre les pendules à l'heure : « Ce mercredi, nous retransmettons le débat Hollande-Sarkozy à l'espace culturel Roger-Comets, rue Gustave-Simon, mais aussi à Longwy à la permanence du PS. On verra que l'état d'esprit de François Hollande est aux antipodes de la campagne ordurière de Nicolas Sarkozy et d'un certain nombre de ses représentants dans le département, qui perdent les pédales et se livrent chaque jour à une surenchère verbale » explique Mathieu Klein, ulcéré par la « tournure des opérations ».

Pour le premier fédéral comme pour les élus qui l'entourent, parmi lesquels Daniel Reinert, René Mangin, Chaynesse Khirouni, Pascal Jacquemin, Laurence Demonet, Catherine Boursier ou Bertrand Masson, la première mission de François Hollande, s'il est élu dimanche, « sera de recoudre patiemment le lien avec les Français en ne les dressant pas les uns contre les autres comme l'a fait le sortant ».
Full-contact

Pour les fantassins socialistes rejoints par le Front de Gauche et Europe Ecologie- Les Verts, le contact direct serait l'arme absolue d'une démocratie « construite sur le dialogue. Peu importe si la personne qu'on a en face de soi a voté FN. Il faut essayer de comprendre, de persuader que c'est une impasse, de proposer autre chose. À la Chiennerie, samedi après-midi, nous en avons rencontré avec des profils différents. Tous ne s'abstiendront pas dimanche » confirme Chaynesse Khirouni. L'élue de l'opposition de gauche au conseil municipal espère « toucher avec ses camarades militants, 10 000 électeurs potentiels de plus d'ici vendredi ». Ils viendront s'ajouter à ce chiffre livré par Pierre Moscovici : « Il évalue à 160 000 les voix gagnées par le PS grâce au contact direct, au porte-à-porte ».

Le buzz dans les médias et sur le Net, avec l'anniversaire de Julien Dray et Dominique Strauss-Kahn en guest star ? « Je n'ai rien à dire de plus que Ségolène Royal. C'est maladroit, inapproprié, mais cela reste un anniversaire privé. Cela n'a rien à voir avec la campagne de François Hollande. D'ailleurs on se demande à qui profite la médiatisation d'un tel non-évènement ? » s'interroge faussement Mathieu Klein, repris par Dominique Potier candidat aux législatives dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle, celle de Nadine Morano : « Il y a un côté pompier pyromane chez Sarkozy. Il suffit de voir les derniers tracts UMP de cette campagne délétère. Qu'un parti de gouvernement traîne ainsi la campagne dans le caniveau, cela me laisse un goût amer ». Toujours au « Lam » et sur Stan, c'est là que les socialistes se donnent rendez-vous dimanche soir. Impossible de savoir s'ils ont déjà fait rentrer du champagne...

Pascal SALCIARINI
Photo Michel FRITSCH
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©