Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda










 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Lundi 2 octobre

l'A31 bis : une troisième voie vers la mobilité durable !

l'A31 bis : une troisième voie vers la mobilité durable !
A l'heure où s'ouvrent les Assises de la mobilité, retrouvez notre contribution pour faire de ce projet celui d'une mobilité durable par ce courrier adressé au Préfet de la Région Grand Est en juillet dernier :


Monsieur le Préfet,

Le 10 septembre 2015, la restitution publique de l'expertise complémentaire sur le projet A31bis venait clôturer six mois d'un débat public de qualité, largement enrichie par la concertation citoyenne et l'intelligence collective des parties au projet. 

Cette expertise a permis de mettre en évidence leslimites objectives du projet initial sur la partie sud du tracé, tel que présenté par la DREAL. Initié comme une infrastructure purement autoroutière, majoritairement orienté vers le trafic de transit, il néglige à la fois les mobilités métropolitaines et la part significative du trafic - notamment poids lourds - entre l'Est et l'Ouest de la Métropole.

Nous nous réjouissons donc que la décision ministérielle du 12 février 2016, à l'issue du débat public, ait ouvert la voie aux études préalables à la déclaration d'utilité publique en introduisant l'hypothèse d'un retraitement de l'infrastructure existante. 

Nous constatons que cette hypothèse est aujourd'hui encore trop considérée comme une variante secondaire et non comme une authentique alternative à un nouvel équipement entre Toul et Dieulouard. A ce jour, les investigations en faveur de la rénovation de l'infrastructure n'ont pas été conduites avec le même niveau de scénarisation et d'approfondissement technique. Parallèlement, les résultats de l'observatoire des trafics ne permettent pas aujourd'hui d'enrichir de façon significative la discussion entre les deux hypothèses.

Nous sommes aujourd'hui dans une nouvelle donne politique avec l'affirmation par le Gouvernement de la double ambition du développement durable et de la maîtrise de la dépense publique. Dans ce contexte, le risque est réel que l'opposition manifestée sur le Toulois et un sentiment de division des élus du sud lorrain ne conduise in fine à un certain immobilisme.
 
Au vu de nos échanges multiples, je me permets de suggérer un changement de paradigme à travers 2 propositions qui, je l'espère, peuvent nous rassembler. 

1- Un nouvel espace

Nous devons acter officiellement que le périmètre d'étude pertinent pour la partie sud du tracé de l'A31bis est celui du sud lorrain et plus précisément du triangle constitué par le SCOT sud Meurthe et Moselle. Il permet de prendre en compte les trafics liés à l'A33, l'A330 et la N57, la double vocation des infrastructures routières au droit de la Métropole et le bénéfice attendu d'une politique des mobilités ordonnée à cette échelle. 

2- Un nouveau calendrier  

Le scénario initial mobilise à court terme l'essentiel des moyens sur le tronçon Toul-Dieulouard pour des résultats partiels et reporte sine die les perspectives d'amélioration de la majeure partie des mobilités sur le sud lorrain (infrastructure actuelle et un éventuel barreau Sud) 

Nous proposons d'inverser le calendrier. En donnant la priorité à la modernisation des infrastructures existantes et l'organisation des mobilités durables. En évaluant dans un deuxième temps, le besoin objectif d'un nouvel objet routier au vu des résultats obtenus et des bouleversements attendus : harmonisation européenne sur le plan tarifaire et fiscal, montée en puissance des solutions alter-modales pour les marchandises, révolutions technologiques de l'après-pétrole. 

Il me semble que ces propositions pourraient aujourd'hui faire l'objet d'une plateforme commune des élus sud-lorrains et, par la même, permettre à l'Etat de s'engager plus avant sur le projet A31bis dans son ensemble. 

En souhaitant que cette initiative retienne votre attention, je vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, l'assurance de mes salutations respectueuses.
 

 
Dominique Potier
 
 
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©