Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
samedi 25 janvier 2020

Détail de la journée

En circonscription

11h00 Cérémonie des voeux interconsulaires aux acteurs économiques et politiques de Meurthe-et-Moselle
Maxéville - Zénith du Grand Nancy
14h00 Visite de la répétition de la soirée Métamorphoses - spectacle et défilé de mode
Toul - salle de l'Arsenal
16h00 Cérémonie des voeux de la commune
Charmes-la-Côte
18h00 Cérémonie des voeux de la commune
Ceintrey
19h00 Cérémonie des voeux de la commune
Voinemont
20h30 Soirée Métamorphoses - spectacle et défilé de mode
Toul - salle de l'Arsenal
 





7 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Dans la presse

Le Républicain Lorrain du 15 juin 2012 / Région

Dominique Potier de la terre à la Une

Dominique Potier de la terre à la Une

A 48 ans, cet agriculteur solidement implanté dans le Toulois est en passe de faire tomber Nadine Morano.

Ce candidat socialiste a très nettement dominé sa rivale UMP au premier tour.
 

Après le vote utile, le PS pourrait promouvoir le vote fertile dans la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle. L'idée a germé avec cet hommage du président du Département à son poulain du Toulois : « Ce jeune homme, dixit Michel Dinet, c'est l'anti-Attila. Partout où il passe, l'herbe repousse ! » Derrière l'arrosoir donc, Dominique Potier, agriculteur bon teint et candidat discret jusqu'au premier tour des législatives.
 

Depuis, il a signé un exploit politique majeur : il a fait vaciller Nadine Morano sur ses terres et pourrait lui ravir sa députation dimanche soir.
 

Pour passer de la terre à la Une, ce père de quatre enfants a tracé sa route dans le sillon du programme socialiste. Ce fervent catholique aime d'ailleurs rappeler qu'il a fréquenté le MRJC « comme Jean-Marc Ayrault ». Son style, dit-il encore, se nourrit « de respect et de modération ». « J'ai notamment rassemblé les forces dans l'après-Kleber au niveau de la communauté de communes (dont il est président) et j'ai aussi fédéré les collectivités autour d'outils communs, des outils participatifs, précise l'intéressé. Faire coopérer les gens et chercher l'innovation , c'est ce qui me caractérise. Ce sont mes deux moteurs. »
 

Dominique Potier, 48 ans, est maire de Lay-Saint-Rémy depuis 2001 et revendique un militantisme permanent : « Je suis engagé depuis trente ans ! » Dans le Toulois, « il y a une réputation », avance-t-il pour éclairer son implantation dans la cinquième circonscription où il a choisi de mener une campagne « digne », sur les thèmes « d'une république exemplaire, de l'effort productif, de la justice territoriale et sociale. »
 

Le candidat socialiste ne souhaitait pas de triangulaire avec le Front national au second tour. Dimanche, il a exclu « tout racolage » auprès des électeurs frontistes. Dominique Potier a d'ailleurs veillé à écorcher sa rivale le moins possible depuis le début de la campagne. Il voulait « prendre de la hauteur ».
 

Avec 39,29 % des voix contre 34,33 %, il a réussi.
 

Christian JOUGLEUX.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©