Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
jeudi 13 décembre 2018

Détail de la journée

Paris - Assemblée nationale

8h Rendez-vous avec la représentation de l'Union européenne auprès de l'ONU 
9h30 Rendez-vous avec les Vignerons Indépendants
10h30 - 13h Rendez-vous presse
14h Visite de l'Assemblée nationale avec les conseillers municipaux de Bicqueley et de Trondes
16h30 - 20h Séance publique - Vote de la motion de censure 
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

Mercredi 30 novembre 2016

Devoir de vigilance : vers l'adoption définitive !

Devoir de vigilance : vers l'adoption définitive !
Dernière ligne droite pour notre proposition de loi sur le devoir de vigilance pour le respect des droits humains et de l'environnement par les multinationales.

Le 29 novembre, une gauche unie - socialistes, écologistes, communistes et radicaux – a adopté ce texte lors d'une troisième lecture à l'Assemblée nationale. Une lecture définitive en janvier 2017 clôturera ce marathon législatif. Inspirée du combat mené par les plus grandes ONG françaises et soutenue par les principaux syndicats, cette loi, très attendue par nos voisins, devra faire école en Europe et dans le monde !

Ce texte impose à nos grandes entreprises de mettre en oeuvre un plan de vigilance afin de prévenir les violations des droits humains et les dommages environnementaux sur l'ensemble de leurs chaines de production, et d'éviter ainsi de nouveaux « Rana Plaza ».

En écho au sentiment dévastateur d'une impuissance publique, nous devons renouer avec une France pionnière en matière de nouveaux droits dans la mondialisation.

"Nous souhaitons qu'en Europe comme en France on ne réponde pas par la candeur ou la peur à une mondialisation jugée parfois avec un peu de naïveté « heureuse » : nous devons absolument bâtir de nouveaux droits afin que ni les peuples ni le monde du travail ne désespèrent, ici comme ailleurs."

"Cette loi nous invite à penser l'éthique comme une force politique, à gauche et à droite, pour tous ceux qui aujourd'hui aiment la République. L'éthique est également une force pour l'économie, laquelle doit rompre avec un cycle de pillages et de gaspillages en inventant une nouvelle prospérité."


Retrouvez la vidéo de mon discours à la tribune.


 
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©