Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 23 octobre 2019

Détail de la journée

En déplacement 

8h Rencontre sur le devoir de vigilance avec l'ONG Finnwatch
Journée  Participation au séminaire scientifique Towards chemical pesticide-free agriculture
Helsinki  
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

Vendredi 7 ocotbre 2016

Devoir d'asile

Devoir d'asile
Dans le cadre national du démantèlement du campement de Calais, le bassin de Neuves Maisons  va accueillir pendant 6 mois une soixantaine de réfugiés en demande d'asile.

Il s'agit de personnes fuyant leurs terres brûlées par la guerre et victimes de la même barbarie que celle que la France combat sur son sol, en Afrique et au Levant.

Je salue l'engagement de l'Etat au meilleur niveau pour la mise en oeuvre de ce droit d'asile en Meurthe et Moselle. Je salue l'engagement unanime des élus de la Communauté de Commune de Moselle et Madon et leur solidarité dans cette action humanitaire.

Et je suis certain de l'engagement de la société civile pour témoigner de la fraternité humaine .
 
La leçon de Tantonville dans le Saintois en 2015 et le travail de concertation engagé ici en amont nous invitent à souligner 3 points d'attention :

- La mise en oeuvre du droit d'asile, c'est le respect de la Loi et d'une éthique fondée à la fois sur le caractère universel de nos valeurs républicaine et sur notre propre expérience tragique de l'Histoire.

- Il est possible par des solutions équilibrée de conjuguer le droit d'asile et celui, également légitime, à une vie tranquille pour les habitants des communes d'accueil.

- La préoccupation constante du pacte territorial sera de ne pas opposer notre souci de la fragilité au bout du monde et au bout de la rue.
 
Face aux vents mauvais, la question est toujours la même : dans quelques années, de quoi serons-nous le plus fier collectivement ?
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©