Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 22 janvier 2020

Détail de la journée

En circonscription

9h00 Présentation du territoire scolaire de Moselle et Madon et du Saintois
Nancy - DSDEN
Dominique Potier sera représenté par Jean-Jacques RIHM

A Paris - Assemblée nationale

8h30 Rendez-vous avec Max Havelaar
9h30 Commission des Affaires Economiques
14h Rendez-vous avec le Comité Protestant pour la Dignité Humaine
15h Réunion de la Commission nationale Agriculture et Ruralités du PS
16h Rendez-vous avec Biovitis Rendez-vous avec Biovitis Auditions de la CFDT sur la réforme des retraites
18h Interview par Mediatico aux Grands Voisins
 





7 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Dans la presse

L'Est Républicain du 13 juin 2012 / Nancy

Confiance prudente à gauche

Confiance prudente à gauche

Elle le dit sans le crier, mais la gauche rêve sérieusement d'un grand chelem dimanche en Meurthe-et-Moselle. Un département où les socialistes estiment, par la voix de Mathieu Klein, avoir « pleinement participé au succès du 1er tour ». « On gagne à la mi-temps, mais le match n'est pas fini », a considéré Jean-Yves Le Déaut (en ballottage ultra-favorable) hier, place Stanislas, lors d'un point presse rassemblant toute la famille de la majorité présidentielle bien décidée à donner une majorité au président. « On a un vote de cohérence, mais aussi d'adhésion », est convaincue Chaynesse Khirouni. À moins que ce ne soit un rejet de la droite sarkoziste.
 

Quel que soit le cas de figure, il pourrait encore profiter à Marie-Neige Houchard (EELV) en retard sur Lunéville. Jean-Yves Le Déaut l'invite à s'accrocher. La méthode a payé pour lui, en 1993.
 

La famille de gauche se sert derrière le PS pour, au soir du scrutin, faire valoir des « ambitions restées intactes » au Front de gauche ou des attentes écolos flairées par les Verts. Mais surtout, on parle du même rose pour battre la droite dont les principales figures meurthe-et-mosellanes (à l'exception de Jacques Lamblin) sont en difficulté et, notamment, Nadine Morano à Toul. « Je me sens investi d'une certaine responsabilité dans ce combat », dit Dominique Potier qui compte 5 % d'avance sur elle, très critiquée pour ses appels du pied au FN. « Nous allons garder notre ligne d'unité et de sérénité », ajoute-t-il, prêt à labourer encore le terrain sous les pieds de l'ancienne ministre.
 

F. C.

 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©