Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 12 décembre 2018

Détail de la journée

Paris - Assemblée nationale

9h Intervention sur Radio Orient
10h Commission des affaires économiques - présentation du rapport de la mission d'information "blockchains"
11h30 Bureau de la Commission des Affaires Economiques
12h30 Réunion du collectif interparlementaire Accélérons
15h Questions au Gouvernement
16h30 Réunion avec le Ministre chargé des Relations avec le Parlement
18h Remise du prix du meilleur plan de vigilance
19h Débat sur le foncier agricole avec Pierre Blanc
Fondation Jean Jaurès
 





6 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Travaux législatifs

Vendredi 17 avril 2015

Chrétiens d'Orient : mobilisons l'Europe !

Chrétiens d'Orient : mobilisons l'Europe !
A mon initiative, le groupe d'études à l'Assemblée nationale sur les Chrétiens d'Orient a adressé un courrier à Martin Schulz, Président du Parlement européen, pour l'interpeller sur l'urgence d'une intervention de l'Union Européenne. Par son poids politique, financier et moral, sans équivalent dans le monde, elle doit mobilser tous les moyens à sa portée pour lutter contre cette barbarie.

Retrouver ci-dessous le courrier à Martin Schulz.


Groupe d'études sur les Chrétiens d'Orient

                                                                                                                              Paris, le 13 avril 2015
 
Monsieur le Président,
 
Présidentes et Vice-présidents du groupe d'études sur les chrétiens d'Orient de l'Assemblée nationale, nous tenons à vous faire partager notre vive inquiétude face aux persécutions subies par les minorités religieuses du Proche et du Moyen-Orient. Les terroristes de Daech revendiquent la barbarie la plus absolue contre les communautés chrétiennes, yézidis et musulmanes chiites, et c'est une véritable entreprise d'épuration qui se déroule nos yeux.

Nous ne pouvons pas demeurer passifs face à cette situation.  C'est pourquoi nous avons décidé à l'Assemblée nationale de  créer un groupe d'études. Nous avons soutenu la mise en place par la France du pont aérien avec Erbil au début de l'automne.  Très concrètement nous avons relayé dans chacune de nos circonscriptions, en lien avec les organisations humanitaires, le lancement d'une grande chaîne de solidarité pour venir en aide très vite sur place aux populations réfugiées. Nous avons demandé et soutenu le dépôt de plainte du Gouvernement français auprès de la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité.

Depuis plus d'un an désormais, nous avons auditionné de nombreuses personnalités sur ce sujet tant françaises qu'internationales. Nous avons ainsi reçu des représentants du Gouvernement français, d'organisations humanitaires, des communautés chrétiennes, yézidis, musulmanes et prévoyons d'accueillir en mai et juin prochains Monsieur l'ambassadeur de la République arabe d'Egypte ainsi que Mme Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO.

Nous regrettons que l'Union européenne soit la grande absente. Dans un courrier daté du 22 septembre dernier, nous avons invité le Commissaire européen commissaire européen en charge de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, M. Christos Stylianides, à présenter devant le groupe d'études de l'Assemblée nationale les initiatives que pourrait prendre l'Europe en la matière. Malheureusement,  sans motiver sa réponse, celui-ci a décliné notre invitation.

Il nous semble pourtant urgent que l'Union mobilise tous les moyens à sa portée pour lutter contre cette barbarie, en usant de son poids politique, financier et moral, sans équivalent dans le monde. Nous avons saisi le Président de la commission des Affaires étrangères, monsieur Brok, qui a accepté de nous recevoir.

L'Union européenne doit se mobiliser, c'est pourquoi nous vous proposons de venir vous rencontrer à Bruxelles ou à Strasbourg, ou bien de vous recevoir lors de votre prochain passage à Paris afin d'envisager ensemble les moyens de mieux articuler les actions que mènent nos Parlement.
Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien et votre mobilisation, il y a urgence car c'est un véritable génocide qui se déroule sous les yeux de la communauté internationale aux portes de l'Europe.

Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à notre courrier et vous prions d'agréer,

Monsieur le Président, l'expression de notre haute considération.

 
 
Les Présidentes et Les Vice-Présidents
 
   
 



 
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©