Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
samedi 16 décembre 2017

Détail de la journée

En circonscription

8h30

Rencontre avec le Secretaire Général de la CGT 54

Permanence parlementaire

11h Inauguration de la Maison Médicale
Domevre-en-Haye
14h Assemblée Générale de l'Association de Défense de la Ligne 14
Mirecourt
16h Noël de l'Ovalie Club du bassin Toulois
Pierre la Treiche
 










 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

Actualités

Dimanche 26 novembre 2017

À la façon de Brassens : ''mon non commentaire...''

À la façon de Brassens :  ''mon non commentaire...''

Ni miel, ni fiel : il y a des choses plus graves sur terre que les dernières turbulences de notre famille politique. Une seule question résiste : la mission allouée au 30 députés du groupe Nouvelle Gauche. 

Les "rescapés" que nous sommes ont ils vocation à être "captifs" des aléas de leurs égos ou du supplice de l'écartèlement ? Et si au contraire notre vocation était d'être des "éclaireurs" ? 

Devenir l'aile gauche du centre dans son ambiguïté ou l'aile centriste d'une gauche unie dans sa diversité ? Écrire un récit original pour les temps modernes ? Aucune de ces 3 options n'est méprisable mais elles seront toutes vaines si nous sommes oublieux de la longue et belle histoire dont nous sommes les héritiers. Vaines et inutiles, si nous n'écoutons pas comme le suggère Michaël Foessel cette part de gauche qui existe déjà chez les millions de personnes qui vivent, pensent et agissent affranchis des " seuls impératifs de la performance et la gestion technique de l'existence ". 

Tenir la promesse de la gauche aujourd'hui, c'est à mon sens défricher collectivement 3 questions : le sens du progrès dans un monde fini, celui de la Nation et de l'Europe pour une nouvelle voie dans la mondialisation, dire enfin le rapport de l'individu au commun de notre société. Penser la puissance publique et l'entreprise au 21 ème siècle, la santé de notre maison commune et la dignité humaine suppose de consentir au dépassement collectif et au temps long. Peu importe la nature du vent si nous n'avons pas de gouvernail : la question du sens et des signes que nous donnons en paroles et en actes est première. Le contraire de l'immédiateté et des mondanités...fussent elles radicales. 

Pour Esprit Civique, refonder un nouvel humanisme passe par 12 balises.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©