Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
mercredi 11 décembre 2019

Détail de la journée

A Paris - Assemblée nationale

8h30 Rencontre sur le thème "Devoir de vigilance : le cas de Total en Ouganda"
9h30 - 12h Commission des Affaires Economiques - Table ronde sur le e-commerce
12h - 15h Auditions sur la proposition de loi portant création d'une certification publique de RSE et d'une comptabilité du XXIeme siècle
15h - 16h30 Commission des Affaires Economiques - Audition du directeur général de l'ONF
17h - 0h30 Examen du projet de loi Economie Circulaire

En circonscription

15h - 17h Commission de suivi de site - Société des aciers d'armature pour le béton
Neuves-Maisons - Usine SAM
Dominique Potier sera représenté par Jean-Jacques RIHM


 
 





7 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Actualités

2016 La France s'engage

2016 La France s'engage
Dominique Potier
député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle

et Martine Huot-Marchand
sa suppléante

vous présentent leurs meilleurs voeux
et vous invitent le
jeudi 21 janvier à 18h00
à la salle de l'Arsenal

à Toul

Au travers des lauréats de « la France s'engage » nous avons choisi de donner la parole à cette génération qui se lève, marquée par un esprit d'entreprise et de fraternité.

Une nouvelle façon de faire de la politique ?

Échanges animés par Antoine Dulin, délégué national jeunesse au Conseil Economique, Social et Environnemental.


Un apéritif convivial clôturera cette rencontre
Salle de l'Arsenal 15, avenue du Colonel Péchot à TOUL

Merci de confirmer votre présence à contact@dominiquepotier.com ou en utilisant le formulaire de contact

 

La lettre de voeux de Dominique Potier :


Madame, Monsieur,

Geneviève de Gaulle-Anthonioz est entrée au Panthéon un jour de lumière de cette année 2015. Elle nous a laissé deux petits livres qui éclairent le temps présent : La traversée de la nuit est son récit des camps de la mort, Le secret de l'espérance relate la fondation d'ATD Quart Monde.

Un même combat contre le nazisme et contre la misère, comme une ligne de vie.

La traversée de la nuit a le visage de ces "irremplaçables", morts dans les attentats de Paris et les naufrages de la Méditerranée.

Le secret de l'espérance est celui d'une France révélée par le tragique. L'esprit de la Fête de la Fédération, un dimanche de janvier et, "pour réparer les vivants", les mots justes du Président de la République aux Invalides : "L'attaque du 13 novembre restera dans la mémoire de la jeunesse d'aujourd'hui comme une initiation terrible à la dureté du monde, comme une invitation à l'affronter en inventant un nouvel engagement. Elle saura faire preuve de grandeur. Malgré les larmes, cette génération est aujourd'hui devenue le visage de la France".

Lors des consultations électorales de mars et décembre, le FN a obtenu des résultats sans précédent. 41 % des suffrages exprimés au premier tour des élections régionales sur notre circonscription. Le front républicain et la mobilisation du second tour ont évité la victoire de l'extrême droite dans notre nouvelle région.

Autre événement majeur de 2015, l'accord de Paris sur le climat peut être qualifié d'historique dans le sens où il pose des limites inédites à ce jour. Jamais l'humanité n'avait partagé avec une telle force sa responsabilité face à la fragilité de notre "maison commune" et l'urgence de lier "le juste et la vie".

Serons-nous à la hauteur de ces défis ?

Face à la barbarie, l'urgence est de combattre Daech. Je veux rendre hommage à nos soldats, les aviateurs de la BA133 engagés au Levant, comme ceux du 516ème Régiment du Train mobilisés par la mission Sentinelle, à tous ceux qui oeuvrent pour la sécurité et les secours. Mais nous savons que la force d'une Nation repose également sur sa "qualité" citoyenne. L'enjeu est aussi de combattre un ennemi intime : le doute sur nous-mêmes, sur notre capacité individuelle et collective à "faire République".

En 2015, un renouveau civique est devenu aussi vital que le renouveau productif.

Le temps est à la concorde mais il appelle également à une certaine radicalité : redécouvrir la justice comme socle de l'Etat de droit, abolir les privilèges au nom d'une égale dignité, donner crédit à l'effort des humbles, permettre à chacun de participer à l'oeuvre collective, lutter avec la même force contre l'indécence et l'indolence. L'audace et la justice sont les conditions sine qua non pour sauver, sans les opposer, les victimes de l'exclusion et du désoeuvrement comme les exilés de la guerre et du climat.

En 2016, le courage ne sera pas uniquement de combattre le terrorisme ou de dénoncer la montée de l'extrême-droite, mais de ne pas renoncer à notre dessein humaniste. Un libéralisme sans foi ni loi, un individualisme sans limite, par leur démesure même ne sont pas à l'origine du mal mais ils le renforcent tout en fragilisant nos démocraties. "Être civique" aujourd'hui, c'est RÉSISTER... à l'idolâtrie de l'argent, aux lobbys financiers, à une mondialisation low cost qui fabrique des désastres humains et écologiques, à une compétitivité factice lorsqu'elle réduit l'Homme à un objet ou à un déchet.

La République n'est pas une machine froide, sans esprit, ni récit. Le vide d'espérance commune est béant : imaginons la puissance de notre société si elle était capable de dire à chacun de ses enfants "nous avons besoin de toi !"

Je rêve pour notre époque d'une critique de la modernité qui ne soit pas réactionnaire et pour notre République, d'une nouvelle Constituante actant la sortie de l'individualisme et un nouvel âge de la mondialisation.

Côte à côte avec nos concitoyens dans les territoires, les entreprises, les services publics et les associations, tirant les leçons de 181 rencontres communales, nous sommes animés, avec Martine Huot-Marchand, d'une indéfectible foi dans la possible renaissance de notre pays. Reconquête des friches industrielles et de nos coteaux, reconquête de l'estime de soi et de la fierté commune par l'éducation et la fraternité : tout est là, en germe, et notamment dans une jeunesse en quête de sens.

En 2016, en parallèle de notre action législative et locale dans les champs de l'économie, de la solidarité et de l'écologie, nous explorerons les contours d'une nouvelle société : santé publique, médias, inégalités, alimentation, énergie, éducation populaire.

Comme une ouverture, pour le rendez-vous des voeux, nous donnerons la parole à la génération qui vient et qui peut-être invente une nouvelle façon de vivre la politique. Une génération civique.

Je crois en l'esprit d'entreprise et de fraternité... et à l'espérance de Péguy : "cette petite fille de rien du tout. Elle seule, portant les autres, traversera les mondes révolus."

Dominique Potier
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©