Dominique Potier
Député de la 5e circonscription de Meurthe & Moselle
Martine Huot-Marchand, suppléante

Vous êtes ici :
  Contact Lettre d'information Facebook Twitter

Vidéo à la une

Agenda
samedi 25 janvier 2020

Détail de la journée

En circonscription

11h00 Cérémonie des voeux interconsulaires aux acteurs économiques et politiques de Meurthe-et-Moselle
Maxéville - Zénith du Grand Nancy
14h00 Visite de la répétition de la soirée Métamorphoses - spectacle et défilé de mode
Toul - salle de l'Arsenal
16h00 Cérémonie des voeux de la commune
Charmes-la-Côte
18h00 Cérémonie des voeux de la commune
Ceintrey
19h00 Cérémonie des voeux de la commune
Voinemont
20h30 Soirée Métamorphoses - spectacle et défilé de mode
Toul - salle de l'Arsenal
 





7 ans d'actions - la lettre du député


 
Lettre d'information
Restez informés des actualités de Dominique Potier tout au long de son mandat
 


> L'activité de votre député sur le site citoyen NosDéputés.fr

contactPermanence parlementaire
27 avenue du Maréchal Foch
54200 TOUL
Tél : 03 83 64 09 99
Fax : 03 83 64 31 05
Nous écrire

 

Dans la presse

© Le Républicain Lorrain, Lundi le 23 Avril 2012 / IG /

Colombey-les-Belles hausse le Front

Déjà en tête en 2007 (30,10  %), Nicolas Sarkozy a gardé les faveurs de la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle (26,05  %), mais cette avance toute relative sur François Hollande (25,03  %) et Marine Le Pen (24,70  %) traduit l'incertitude qui anime le Toulois. Le candidat socialiste a d'ailleurs remporté la petite bataille de la ville de Toul (27,10  %) et signé un score significatif à Vannes-le-Châtel (49,19  %), le village natal de Michel Dinet. Le président socialiste du conseil général pourrait s'en réjouir si son propre fief, Colombey-les-Belles, n'avait pas si massivement porté le Front national (36,05  % contre 17,72 en 2007). Dominique Potier, s'est dit « déçu et surpris » par l'ampleur du vote frontiste. « Il y a une nouvelle donne, il va falloir se battre, promet le candidat PS aux prochaines législatives, qui annonce deux semaines de campagne axées sur « la justice sociale et républicaine ». Philippe Morainvillers se veut « confiant » de son côté. « Il va falloir aller chercher l'électorat du FN, devine le député UMP de Toul. Ces électeurs demandent plus de protection, plus d'esprit nationaliste et une économie réelle et plus forte ».

Dans cette circonscription, avec 16,98  % d'abstention, Mélenchon (9,40  %) et Bayrou (8,79  %) dominent le lot des poursuivants.
 
 
 
Assemblée nationale
CMS : Flexit©